90 x 2 places pour le Musée de la Photographie de Charleroi

du Samedi, avril 28, 2018 - 10:00 au Dimanche, septembre 16, 2018 - 18:00
Musée de la Photographie de Charleroi
Le Musée de la Photographie de Charleroi est le plus vaste musée d'Europe consacré à la photographie. Collections permanentes et expositions temporaires attendent votre visite. Situé à Mont-sur-Marchienne, dans un ancien édifice religieux, le Musée de la Photographie possède une collection de 80.000 photographies, dont plus de 800 photos en exposition permanente. Le musée organise des expositions temporaires très fréquemment, au rythme de trois tous les quatre mois, ce qui vous permet d'y revenir souvent et d'avoir un regard nouveau à chacune de vos visites.

Les expositions temporaires :

A Love Supreme - LILIANE VERTESSEN 

La photographie est pour elle une étape dans un plus long processus : la simplicité du dispositif – l’angle d’une pièce, un rideau de fond – laisse entrevoir le plaisir de ce rendez-vous devant l’objectif, un rituel où le spectateur est autant confronté au corps du modèle qu’à son regard même, tour à tour spectateur ou voyeur.

Loin du narcissique selfie, Liliane Vertessen use de son corps comme d’un matériau, à l’égal d’une danseuse, en offrant la troublante empreinte telle une moderne icône.

ENTRECHATS

Parce que le chat dans son mystère et son élégance est une figure artistique, un sujet d’art prisé des photographes autant que des écrivains, le Musée de la Photographie et le Musée du Chat s’associent  pour  présenter une exposition dédiée au chat dans la photographie. 

Ce ne sont pas moins de soixante photographies et vidéos qui seront présentées dans l’exposition Entrechats. Autant d’œuvres de créateurs qui ont su donner ou rendre, l’espace d’un instant la place qui revenait au Chat dans l’art.  

Emosong - GIANCARLO ROMEO

La série Emosong de Giancarlo Romeo est née de son désir de réaliser un projet avec les résidents du centre de jour « Le Phare » au sein de l’IRSA (Institut royal pour Sourds et Aveugles) où il travaille. Une à une, ces personnes, des hommes et des femmes en situation de handicap mental, visuel, auditif et/ou moteur, ont vécu l’expérience d’un studio photo, endossant le rôle de modèle mais également celui d’assistant. 

Il découle de cette démarche un ensemble de portraits en noir et blanc, de format carré, imprimés sur un papier délicat. En laissant le choix aux résidents d’écouter une chanson qui les touche, le photographe laisse leur attention se porter sur la musique et non plus sur le contexte d’une prise de vue en studio. Ils en oublient qu’une image va fixer ce moment et laissent libre cours à leur expression. 

Les photographies puissantes de Giancarlo Romeo sont parfois dures, mais conçues dans un grand respect. L’émotion ressentie – mais aussi partagée avec le photographe – est tangible, tout en demeurant contenue.

 

Vous devez être inscrit et abonné pour pouvoir participer

Le Club du Soir est l’espace gratuit des abonnés du journal Le Soir,
il vous donne accès aux offres, services & avantages liés à votre abonnement.


Pas encore inscrit?
Inscription en quelques clics